Quelques sites sur le sujet, sans plus d’analyse :

http://www.mdh-limoges.org/spip.php?page=article&id_article=454

http://www.dissident-media.org/infonucleaire/film_lamireau.html

Voir aussi le reportage d’Arte sur le nucléaire avec ses approximations :
http://videos.arte.tv/fr/videos/dechets_le_cauchemar_du_nucleaire-6454072.html
- aux US, 14 Bq dans l’eau, c’est infime. Une banane = 100 bq/kg
- De même à la Hague, les rejets sous forme de gaz sont très inférieur à la radioactivité naturelle. Oui, les techniciens préféreraient ne rien rejeter, il font pour autant très attention à rester au niveau les plus faibles possible, et bien moins dangereux que les nitrates que les agriculteurs rejettent en masse dans la nappe phréatique
- En Russie, c’est autre chose. Est-ce que cela justifie l’amalgame ?
- Areva/EDF a tort de laisser les russes stocker l’uranium n’importe comment. Mais c’est de l’uranium appauvri, moins radioactif que le minerai qui était présent à l’état naturel dans la mine.